Qu’est ce que la tension musculaire?

Datant le l’époque gréco-romaine, la mapapyrus769px3ssothérapie englobe un ensemble de technique de massage qui, malgré leurs différences de philosophie et de manipulations, partagent un certain nombre de principes et de méthodes ayant pour objectif de favoriser la détente musculaire et nerveuse, la circulation sanguine et lymphatique, l’assimilation et la digestion des aliments, l’élimination des toxines, le fonctionnement des organes vitaux et l’éveil à une conscience psycho corporelle. Elle joue donc un rôle important dans la réduction du stress et des tension musculaire. Le massage stimule la production d’endorphines, une hormone libérée par l’hypophyse et l’hypothalamus qui agit comme un analgésique sur le corps et procure un sentiment de bien être. Les endorphines aident à contrebalancer l’accumulation d’adrénaline et de cortisol, des hormones produites lorsqu’on vit un stress. Il y a plusieurs dizaine de milliers d’années, ces deux hormones se balançait très bien car nous étions des chasseurs-cueilleurs et nomade, donc constamment en mouvement et en état d’alerte pour se nourrir et survivre. Cependant, de nos jours, notre adaptation plus sécuritaire et stable à un mode de vie sédentaire ne permet pas d’éliminer les surplus d’adrénaline et de cortisol produit par le cerveau pour nous garder en état d’alerte pour notre vie.  C’est pourquoi le massage est important, il rééquilibre ces substances, ce qui procure un état de calme, relâche les tensions accumulées, apaise le système nerveux, améliore la qualité du sommeil, renforce l’estime de soi, stimule le système immunitaire et ralentit le processus de vieillissement. Bien souvent, les gens ont tendance à recourir aux services d’un massothérapeute que lorsqu’ils sont affectés par des maux physiques sérieux ou ressentent un profond besoin de se détendre. Or, la massothérapie a beaucoup plus à offrir et joue un rôle préventif essentiel dans l’élimination des tensions musculaires pathologiques.

En effet, les tensions musculaires sont bien souvent la cause et le résultat de douleurs persistantes. Les muscles ont tendance à se contracter automatiquement autour d’un endroit douloureux pour protéger et fortifier cette région. Par un phénomène de compensation, la douleur peut alors porter les gens à adapter leurs mouvements ou encore à adopter une mauvaise posture pour éviter de la ressentir, ce qui accroîtra davantage les tensions musculaires et les douleurs. La tension musculaire est du scientifiquement à une perte de liaison entre deux sarcomères. Imaginez deux peignes qui s’emboîte ( contraction musculaire) et subitement, une roche coincée dans un des peignes qui empêche les deux de ne former plus qu’un. Bref, c’est un ensemble de réactions chimiques microscopiques complexes, comme tout le reste dans le corps humain.

Par ailleurs, la tension musculaire peut s’imager beaucoup plus facilement comme un jeux de dard partant de l’extérieur vers l’intérieur.

Dans cet optique, qu’est-ce que l’accumulation de tension ?

L’accumulation de tension est un processus lent et complexe qui touchera progressivement plusieurs chaînes musculaires, passant d’une simple douleur passagère à un schéma de douleur chronique.

Voici une description rapide de ce phénomène;

Lorsque la première couche ou la grande anneauimages est atteinte, nous ressentons une tensions localisée, petit spasme crampe, blocage, élancement etc. C’est comme si la contraction de notre muscle c’étais bloquer subitement par une petite boule d’adhérences. Cela perdurera que quelque heures voir quelques jours et s’effacera avec un simple Advil ou un étirement spécialisé. Cependant, si cette tension dite préventive n’est pas écoutée adéquatement et que la source de la douleur se répète sans cesse, le corps par le biais du cerveau créera des compensations; un réflexe présent pour donner quelques moments de répit aux muscles sur-sollicités. Vous avez atteint le deuxième anneau. C’est à ce moment que le cerveau fractionne notre douleur exemple de 8/10 en 8 zones douloureuses de 1/10. La raideur, la névralgie à ce moment feront partis graduellement de votre quotidien. Les muscles et articulations commencent à perdre de leur souplesse et de leur amplitude. Le fascias, la pellicule qui enveloppe les muscles, devient peu à peu adhéré et manque d’air, voir de circulation. Ensuite, avec le temps, notre corps remplit d’adhérences qui perturbe déjà nos mouvements, se fige dans une nouvelle posture souvent contraignante mais cependant beaucoup moins sensible que la posture de base. En effet, cette nouvelle posture favorise les muscles compensateurs car nos stabilisateurs principaux ont décidé de prendre un séjour prolongée dans le Sud. C’est ainsi qu’un simple faux mouvement tel que se pencher brusquement sans plier les genoux et exigeant une surcompensation de la part de votre corps déclenchera le bouton d’alerte. En effet le cerveau aura calculer que le risque de blessures grave est trop grand. Il mettra donc un frein à la dernière requête par l’intermédiaire du fameux spasme sévère ( entorse lombaire, torticolis….). Progressivement,la pathologie s’installera (troisième anneau).Si on ne l’écoute pas encore, la pathologie prendra toute la place de notre confort et atteindra notre bien être psycho corporel par des troubles connexes comme de l’insomnie, des troubles digestifs, migraines, syndrome de fatigue chronique, syndrome myofascial, épuisement professionnel…et bien plus encore.

Cette schématisation imagée de la l’accumulation de la tension musculaire nous permet de mieux comprendre l’importance de prendre soin de soi aujourd’hui et préventivement. Mais il reste important de savoir qu’il n’est jamais trop tard pour retrouver une qualité de vie.

En travaillant sur les fascias et les chaines musculaires, la thérapie musculaire réduit de façon considérable les tensions et spasmes et, par le fait même, les douleurs et les inconforts physiques. La di43d32d76b86bce876f9b7f1e13965453minution de ces tensions permet de redonner aux muscles et aux articulations leur souplesse et leur amplitude de mouvement. Ce faisant, le corps peut se mouvoir aisément et réaliser la multitude de tâches exigées de lui
quotidiennement.

Recevoir de façon régulière des soins de massothérapie contribue à maintenir une bonne qualité de vie en favorisant le bien être.

Une fois par mois ce n’est pas un luxe!

Prenez soin de vous dès maintenant.

Pour toutes questions au sujet de vos douleurs chroniques, n’hésitez pas à nous écrire, c’est pour votre santé!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.