Savoir distinguer les types de maux de têtes

Qui n’a pas déjà souffert d’un mal  de tête après une longue journée de travail ou une petite soirée bien arrosé?  Deux Advil,  un peu de sommeil et le tour est joué.  Cependant, ce type de douleur peut devenir chronique. Cette condition de santé souvent complexe peut diminuer radicalement la qualité de vie.

Ainsi, il existe différents types de céphalées dont la cause est associée avec son nom d’origine :

  1. Le plus fréquent mal de tête a des symptômes qui sont souvent confondus avec ceux de la migraine : la céphalée de tension cervicale chronique. Elle survient suite à une grosse journée stressante ou  une accumulation de fatigue et de tension. Elle provoque des douleurs lancinantes, des sensations de brûlure à la nuque, au front, derrière les yeux et sur les tempes. La douleur est souvent décrite comme une sensation d’avoir la tête prise dans un étau. Dans les cas extrêmes, elle est accompagnée d’un engourdissement de la moitié du visage. Tous ces symptômes peuvent être accentués par les mouvements de la tête ou une position prolongée. Les blocages articulaires provoqués et maintenus par les tensions musculaires peuvent provoquer des problèmes circulatoires et une sensibilité accrue provoquant  l’apparition des symptômes.

2. L’accumulation de ces tensions peut dégénérer en céphalée névralgique; une douleur spontanée provoquée par la compression et l’irritation localisée d’une racine nerveuse.

3. La migraine est différente en raison de son schéma de douleur plutôt périodique. Elle résulte d’une anomalie vasculaire, ce qui entraîne une diminution du flux sanguin dans le cerveau, provoquant les symptômes douloureux de la migraine. La migraine est très sévère et provoque des douleurs lancinantes souvent sur un seul coté de la tête. Elle touche particulièrement les femmes entre 10 et 40 ans, peut s’accompagner de perte d’appétit, de nausées et/ou de vomissements (AURA).

4. La céphalée vasculaire de Horton est une migraine qui se manifeste par une douleur brusque, continue et sans signe avant-coureur. Elle est limitée à un côté de la tête et centrée sur l’œil ou son pourtour et parfois à la région temporale. La douleur est insoutenable, très violente pouvant durer de 15 minutes à 3 heures.

5. Par ailleurs, on retrouve aussi des céphalées hormonales lors des périodes menstruelles irrégulières, lors de la ménopause chez la femme et de l’andropause chez l’homme. Il existe aussi des céphalées causées par les déséquilibres de la pression sanguine chez les diabétiques et les personnes souffrant du cœur.

 

 

La massothérapie est une excellente option pour  soulager et parfois même traiter un mal de tête. Chez Massothérapie MCT, nous utilisons diverses techniques spécialisées comme les étirements, les trigger point, le drainage et le relâchement myofascial afin de favoriser le relâchement musculaire et d’augmenter les amplitudes articulaires. Le massage permet de diminuer l’intensité et même espacer la fréquence des maux de tête. Vous pouvez aussi vous apporter un soulagement en vous auto-massant doucement les tempes et la base du crâne avec quelques gouttes de menthe poivré ajoutées à votre huile de massage préférée.

Rédigé par Marie-Christine Tremblay

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.